Blog d’entreprise : comment choisir des sujets pour vos articles ?

Blog d’entreprise : comment choisir des sujets pour vos articles ?

Comme convenu, je vous retrouve pour la première partie du guide « Blog d’entreprise : comment obtenir des résultats en 2016 ? » (dont vous pouvez retrouver l’introduction ici) dans laquelle je vais vous expliquer comment choisir les bons sujets d’articles pour votre blog. Qu’est-ce qu’un bon sujet d’article pour le blog de votre entreprise ? Un sujet qui, en plus d’aborder une/des question(s) qui intéressent votre clientèle cible, vous donnera l’opportunité de créer un contenu de meilleure qualité que celui de la concurrence et qui, par ailleurs, pourra générer rapidement et gratuitement du trafic vers votre site web grâce à un référencement en première page de Google. Voici donc une liste des éléments à prendre en compte pour identifier des sujets d’articles à fort potentiel.

1. La demande : Connaissez-vous suffisamment votre clientèle cible ?

Pour répondre au mieux à la « demande » en contenus/informations de votre clientèle cible à chaque étape de son cycle d’achat (et donc de votre tunnel de conversion), vous devez tout d’abord en avoir connaissance. Cela suppose donc que vous ayez effectué des recherches afin de déterminer le plus précisément possible le/les profil(s) de votre clientèle cible (ex : qui sont-ils ? quels problèmes cherchent-ils à résoudre ? à quels obstacles sont-ils confrontés ? quelles questions se posent-ils? quels sites internet fréquentent-ils ?…etc).

Comment pouvez-vous obtenir ces informations, en particulier si vous débutez et ne bénéficiez pas encore d’une base de clients déjà établie ? Il existe plusieurs options mais je n’en citerai ici que quelques-unes parmi les plus efficaces et les plus faciles à mettre en oeuvre, à savoir :

  • Faire un tour sur le site internet de vos concurrents: à quels types de clients s’adressent-ils ? quels contenus proposent-ils sur leur blog ou en échange d’une adresse email ?
  • Taper l’URL des sites de vos concurrents dans l’outil Buzzsumo pour identifier les articles qui génèrent le plus d’engagement sur les réseaux sociaux.
  • Taper l’URL des sites de vos concurrents sur SEMrush pour connaître les pages qui attirent le plus de trafic.
  • Suivre et participer aux discussions online sur les réseaux sociaux mais également sur les blogs, forums, sites de Questions/Réponses…etc. C’est encore la meilleure façon d’identifier les sujets qui préoccupent votre cible.

2. Les opportunités en termes de SEO : Avez-vous effectué une recherche de mots-clés ?

Cette étape peut avoir un réel impact sur la visibilité de vos contenus. Or, n’oubliez pas que, si vous alimentez un blog, c’est avant tout pour que ce dernier soit lu par des acheteurs potentiels. Toutefois, face à la multitude de contenus publiés chaque jour sur internet et à la concurrence de grands sites internet, il est très difficile d’être visible sur Google. Mais tout n’est pas perdu, rassurez-vous ! La solution ? Cibler des mots-clés moins concurrentiels mais générant tout de même un trafic intéressant.

Comment trouver de tels mots-clés ?

  • (A) En cherchant, tout d’abord, à générer des idées de mots-clés pertinents pour votre activité:
    • De préférence composés de plusieurs mots (mots-clés dits de « longue traîne ») car les requêtes plus précises sont logiquement moins concurrentielles sur Google,
    • Et qui ne sont pas les mots-clés les plus évidents pour lesquels vos concurrents optimisent déjà leurs contenus.
  • (B) Puis, en détectant, parmi cette liste, les mots-clés qui constituent de véritables opportunités pour acquérir gratuitement et relativement facilement du trafic vers votre site.

(A) La recherche de mots-clés de « longue traîne » :

Il faut bien comprendre qu’il n’existe pas de méthode universelle pour trouver des mots-clés intéressants mais seulement des outils pour vous faciliter le travail. Car c’est un vrai travail, qui demande du temps. En effet, il faut sortir des sentiers battus pour trouver des mots-clés liés à votre thématique mais auxquels vous n’auriez pas pensé au départ.

Par exemple, lors de vos recherches pour apprendre à connaître davantage vos clients « cible » (voir l’étape 1 ci-dessus), vous avez déjà pu identifier les questions qu’ils se posent le plus souvent. Quels termes utilisent-ils exactement pour formuler ces interrogations ? Faites-en une liste.

Autre exemple, vous pouvez copier-coller l’URL de sites internet de référence pour votre secteur d’activité dans la barre de recherche de SEMrush pour obtenir la liste complète des mots-clés pour lesquels ils reçoivent du trafic de manière organique (=gratuitement). Or, il faut savoir que ces sites n’ont pas délibérément ciblé tous ces mots-clés et que vous trouverez donc certainement dans cette liste des idées de mots-clés sur lesquels il peut être intéressant de vous positionner.

A partir des mots-clés que vous trouvez lors de cette phase de recherche, vous pourrez par la suite générer d’autres idées de mots-clés en utilisant des outils comme Übersuggest ou Google Keyword Planner. Ce dernier vous indiquera également le volume de trafic mensuel enregistré sur Google pour chacun des mots-clés de votre liste et vous permettra d’exporter toutes ces informations sous Excel.

Nous devons maintenant faire le tri dans cette liste de mots-clés :

  • Grâce à la fonction de filtrage d’Excel, classer les résultats par volume de trafic mensuel (vous pouvez également fixer un minimum et un maximum, car trop de trafic est synonyme de mot-clé trop concurrentiel et pas assez, ce n’est pas intéressant).
  • Utiliser la formule Excel suivante : =NBCAR(SUPPRESPACE(A1))-NBCAR(SUBSTITUE(SUPPRESPACE(A1); » « ;))+1 pour compter le nombre de mots composant votre mot-clé (présent dans la cellule A1) et afficher le résultat dans une nouvelle colonne.
  • N’afficher que les mots-clés composés d’au moins 4 mots (= les mots-clés de « longue traîne »), dont l’enchère suggérée n’est pas nulle (car si cette enchère est trop basse, cela signifie que le mot-clé n’a pas une grande valeur commerciale, ce qui n’est pas souhaitable) et dont la concurrence n’est pas faible (car là encore, s’il y a peu d’annonceurs sur Google, cela veut souvent dire que le mot-clé ne rapporte pas d’argent).
  • Détecter alors les opportunités, c’est-à-dire les mots-clés de longue traîne pertinents pour votre activité générant un maximum de trafic et bénéficiant d’un potentiel commercial.

(B) Evaluation de la concurrence pour un mot-clé :

Dernière étape : il faut évaluer la concurrence sur Google pour les mots-clés que vous avez sélectionnés. Pour y parvenir, il faut analyser les résultats que vous obtenez en recherchant ces mots-clés sur Google (attention, vous ne devez pas être connecté à votre compte Google, l’idéal étant d’activer la navigation privée) :

  • Télécharger une extension de Google Chrome comme MozBar ou SEOquake afin de pouvoir visualiser directement dans les résultats de recherche Google les informations suivantes :
    • L’autorité de la page : PA
    • L’autorité du nom de domaine : DA
    • Le nombre de liens externes (backlinks)

MozBarPlus ces 3 données sont faibles, moins il sera difficile d’apparaître en première page. En ce qui concerne les backlinks, il faut également évaluer leur qualité car il est possible d’avoir peu de liens mais des liens à forte autorité aux yeux de Google (ex : sur des sites de presse) et inversement d’avoir beaucoup de liens mais des liens de mauvaise qualité (ex : sur des annuaires en ligne inconnus). Pour vérifier cela, vous pouvez utiliser des outils comme Ahrefs, Majectic, Open Site Explorer…etc.

  • Observer si les 3 premiers résultats qui apparaissent sur Google sont pertinents par rapport à la requête entrée dans le moteur de recherche. Il est important de bien comprendre les attentes des internautes effectuant cette recherche afin de pouvoir estimer si la réponse proposée est satisfaisante. Si la réponse parfaite est déjà présente dans les 3 premiers résultats, mieux vaut chercher un autre mot-clé.

A partir de ces informations et en fonction de l’autorité de votre nom de domaine, à vous d’estimer si vous êtes en mesure de créer un contenu de meilleure qualité que celui actuellement disponible en première page de Google pour le mot-clé considéré et d’obtenir un niveau de backlinks au moins équivalent. Si oui, tentez votre chance !

3. Vos objectifs business : Comment intégrez-vous cet article de blog dans votre stratégie de contenu ?

Bien évidemment, il est fondamental d’avoir une stratégie de contenu plus globale. Un article de blog n’est qu’un moyen de plus d’atteindre un objectif que vous devez définir à l’avance. En fait, le sujet que vous choisissez pour votre article a un impact direct sur ce que vous pouvez raisonnablement attendre des internautes qui le lisent. Ainsi, un sujet du type « qu’est-ce que le SEO ? » génèrera moins de ventes qu’un sujet comparant tous les outils permettant d’automatiser la recherche de mots-clés, car dans le second cas l’internaute est davantage prêt à acheter. Dans le premier cas, l’idéal est d’obtenir que l’internaute s’inscrive à votre mailing-list afin de pouvoir continuer à l’informer jusqu’à ce qu’il soit prêt à acheter.

Par ailleurs, même si nous avons parlé assez longuement de SEO dans cet article, il ne s’agit pas pour autant de ne rédiger sur votre blog que des contenus optimisés pour se placer en première page de Google. En effet, vous devez apporter un maximum de réponses aux questions de votre clientèle cible quitte à utiliser d’autres moyens pour rendre vos contenus visibles (ex : publicité sur les réseaux sociaux, email marketing…). De plus, si vous souhaitez être perçu comme un expert par vos prospects potentiels et les amener à acheter votre produit/service, mieux vaut offrir sur votre site une base de contenus de référence couvrant tous les sujets pouvant les accompagner dans leur parcours d’achat.

B2B Lead Generation - Stratégie de Contenu

Vous aimerez aussi :

Vous avez aimé cet article?
Inscrivez-vous à ma newsletter pour recevoir régulièrement de nouveaux conseils gratuits.
Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

Répondre